La prise en charge logopédique

La prise en charge logopédique

A tous les niveaux, que ce soit le maternel, le primaire ou le secondaire, cette rééducation est absolument indispensable. On déplore malheureusement son absence au niveau du secondaire ordinaire.

La logopède doit d'abord élaborer un travail d'analyse des difficultés mais surtout des potentialités de l'enfant dysphasique afin d'orienter la rééducation vers des canaux performants tant verbaux que non verbaux.

Au C.P.J.A., les logopèdes introduisent et renforcent les moyens de communication non verbaux et principalement la mimogestualité qui permettra aux enfants de mieux comprendre les messages d'autrui et de s'exprimer de façon plus complète.

La mimogestualité peut renforcer de façon particulière les différents apprentissages pédagogiques.

Enfin, l'enfant dysphasique exploitera les matières apprises en classe dans d'autres applications et sera aidé lors du passage du langage écrit vers le langage oral, véritable outil de communication.

Les difficultés gnosiques (faisant appel à la connaissance), praxiques (ex.: les apraxies bucco-phonatoires) et mnésiques (où intervient la mémoire) feront l'objet d'exercices particuliers.

Remboursement mutuel pour les enfants à l'école ordinaire: consultez cette fiche pour plus de détails